Circulation sanguine et médecine chinoise


L'été qui arrive est aussi, par la montée de chaleur qui l'accompagne, source de troubles circulatoires. Il est intéressant d'étudier le point de vue de la médecine traditionnelle chinoise en la matière.




La circulation sanguine sous l'angle énergétique

Sur le plan énergétique, on différencie la circulation veineuse de la circulation artérielle. En préambule, il est utile de rappeler que pour qu'il y ait mouvement et donc circulation, il faut de l'énergie associée à de la matière. Le sang illustre bien ce principe, et une énergie insuffisante ne permet pas un déplacement suffisant du sang. Les problèmes circulatoires vont donc s'aborder sous deux angles, celui de l'insuffisance d'énergie pour propulser le sang et celui des obstacles et obstructions à la circulation sanguine.


Circulation et énergie

La circulation artérielle est énergiquement dépendante du Cœur et du Maître Cœur en lien avec les fonctions émotionnelles. La circulation veineuse quant à elle, dépend essentiellement du foie en charge du retour veineux.


En médecine traditionnelle chinoise, ces organes correspondent respectivement à l'élément Bois et à l'élément Feu. Comme le Bois (Foie-Vésicule biliaire) nourrit le Feu (Cœur-Intestin grêle & Maître Cœur-Triple Réchauffeur), les soucis et tracas quotidiens au niveau Bois (Foie) seront propices à engendrer des problèmes au niveau Feu (Cœur). La relance énergétique entre le Foie et le Cœur induit donc souvent une amélioration des problèmes d'hypertension.


Causes ou effets ?

Dans tous les cas, et même si cela paraît une évidence, il est capital de distinguer la cause de l'effet. Ainsi, le bilan énergétique vise notamment à identifier la nature du déséquilibre énergétique. S'agit-il d'un vide ou d'une plénitude d'énergie sur les éléments concernés ? Est-on en présence d'obstructions à la circulation ? Il n'est pas rare que les problématiques se cumulent et dans ce cas, il est capital de travailler les problèmes dans l'ordre. À quoi servirait-il de dynamiser l'énergie du sang si il existe toujours des blocages ? On risque dans cette hypothèse d'accentuer les problèmes. En cas de circulation veineuse déficiente (exemple des varices), cela aurait pour conséquence d'amplifier la douleur.


Une vision globale de l'organisme

Sur le plan énergétique, on ne peut pas isoler une problématique qu'elle soit en la réduisant à un système ou un couple d'organes. Il est toujours nécessaire d'observer la personne dans son ensemble afin de comprendre comment les déséquilibres et blocages énergétiques s'imbriquent entre eux. Tout praticien sérieux en médecine traditionnelle chinoise doit établir un bilan énergétique de son patient, ce qui passe par la prise des pouls aux poignets et chevilles. Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas.

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout