Comment accompagner une sclérose en plaques

Dernière mise à jour : 14 août


Le présent article a pour objectif de décrire un protocole d'accompagnement de la sclérose en plaque et de ses traitements. Produits naturels et compléments alimentaires permettent en effet d'accompagner les traitements médicaux conventionnels et procurent des bénéfices cliniques. Le protocole s'articule autour des produits suivants visant à atténuer les symptômes d'inflammation et lutter contre l'oxydation.


Les produits principaux


Cette vitamine de type hormonal est capable d'interagir sur le système immunitaire en toute sécurité (études de 2005,2008 et 2010) L'apport doit être de 5000 à 8000 Unités internationales( UI) par jour.

  • Acides gras Oméga 3

Ils permettent de réduire significativement les cytokines pro-inflammatoires. L'apport quotidien d'oméga 3 doit offrir de 700 à 1400 mg d'EPA et de 500 à 1000 mg de DHA.

  • Huile de Bourrache

Elle permet un apport de 1300 à 2600 mg d'oméga 6.

  • Sélénium et Vitamine E

Pour leurs vertus antioxydantes moyennant un apport quotidien de 400 UI de vitamine E et 400 mcg de Sélénium.

  • N Acétylcystéine ou glutathion

Les patients atteints de SEP ont tendance à avoir des niveaux anormalement bas de glutathion péroxydase, le plus puissant antioxydant produit par le foie. Le stress oxydatif joue un rôle important dans la pathogénèse de la SEP. Il convient donc de consommer des antioxydants pour accompagner les traitements médicaux (étude Hadzovic Dzuvo. 2011) On accordera une place toute particulière à la NAC, d'une très grande biodisponibilité, et qui sert de précurseur au Glutathion. Le protocole prévoit la prise de N-Acétylcystéine( NAC) à hauteur de 600 à 1200 mg par jour. La prise doit s'accompagner de vitamine C à raison de 1800 mg par jour.

Connu pour traverser la barrière hépato-encéphalique, il diminue l'activité de la molécule qui favorise l'inflammation en permettant aux cellules immunitaires d'entrer dans le système nerveux.

  • Coenzyme Q10

Cet antioxydant est un élément essentiel de la fonction énergétique de la mitochondrie. Les patients atteints de SEP ont des niveaux faibles de CoQ10. C'est une substance liposoluble puissante qui est capable de régénérer la capacité antioxydante de la vitamine E dans l'organisme. Il permet de relancer le fonctionnement cellulaire et de lutter également contre les effets secondaires des traitements classiques. L'apport journalier doit être de 100 à 200 mg sous forme d'ubiquinol.

  • Vitamine B12 et curcumine

La curcumine à hauteur de 400 à 1200 mg par jour et la vitamine B12, qui joue un rôle clé dans la production de Myéline.


Quelques produits supplémentaires de soutien


  • Thé Vert de 700 à 2100 mg par jour.

  • Ginko Biloba de 120 à 210 mg par jour.

Conclusion

Atténuer l'inflammation, ressourcer l'organisme en matières premières de la myéline et lutter contre l'oxydation sont les priorités et objectifs de ce protocole. Comme toute prescription, il convient de l'adapter à la situation personnelle de chacun. Il n'est pas toujours facile, ni commode de tout prendre en même temps, aussi bien pour des raisons d'assimilation que pour des raisons budgétaires. Il convient alors de se fixer des priorités et de s'inscrire dans le temps. Essayez de combiner 3 produits en même temps sur une durée de 3 mois par exemple. Il est par contre indispensable de respecter les dosages minimas indiqués et de choisir des produits naturels et compléments alimentaires sous l'angle de la biodisponibilité comme la NAC et l'Uubiquinol par exemple.

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout