Couleurs, émotions et chimie du vivant


Nos émotions induisent et se traduisent par des réactions chimiques au sein de notre corps influant ainsi sur nos métabolismes. Qui n'a pas senti l'impact physique et physiologique du stress sur son organisme ? Selon une étude récente, la perception des couleurs serait moins bonne lorsqu'on est déprimé... Petit retour sur la perception des couleurs et notre chimie intérieure.

Couleurs et émotions

Selon une étude de l'université de Rochester aux Etats-Unis, les personnes dépressives, affligées, moroses auraient plus de difficultés à identifier certaines couleurs. Comme si nos émotions négatives altéraient nos perceptions. Il est vrai et communément admis que "voir le monde en gris" ou "broyer du noir" est l'apanage des personnes déprimées. Le langage populaire est riche d'expression utilisant les couleurs pour décrire les émotions et les humeurs de l'Homme. Mais cette étude révèle une véritable connexion entre l'humeur et la perception des couleurs. Sur une population de 127 personnes visionnant des clips animés illustrant la tristesse ou la joie et l'amusement, il s'est avéré que les individus ayant regardé les films tristes avaient plus de mal à identifier les couleurs allant du bleu au jaune. Leur perception des couleurs allant du noir au blanc et du rouge au vert n'était, par contre, pas modifiée. Après plusieurs tests et confrontations avec un échantillon de personnes ayant regardées des vidéos neutres, la difficulté de perception et d'identification des couleurs sur l'axe bleu-jaune se vérifiait au sein de la population soumis au visionnage d'animations suscitant la tristesse.


Les émotions changent notre perception

Les résultats de cette étude, rapprochés avec de nombreuses études précédentes, permettent de démontrer que la perception des couleurs sur l'axe du bleu au jaune était liée à la sécrétion de la Dopamine. Or, ce neurotransmetteur est très peu sécrété quand on est triste et pourrait affecter la perception sensorielle de l'œil. Les troubles de la dopamine sont bien connus dans les dépressions, les troubles de l'attention ou la maladie de Parkinson. Toutes ces analyses et études ne font que renforcer les connaissances acquises par la simple observation et l'empirisme des thérapeutes : Nos émotions changent notre perception des choses et influencent la manière dont on perçoit notre environnement et dont on analyse notre vécu des situations. Quand on a peur, on voit notre entourage plus menaçant qu'il ne l'est en réalité, par exemple. Mais ces émotions peuvent aussi se révéler positives et favoriser notre motivation, nous armer de courage et nous rendre moi sensible à la fatigue: N'est ce pas le cas des sportifs ou simples randonneurs qui, en visualisant la ligne d'arrivée ou le sommet montagneux à gravir, perçoivent leur but bien plus proche et plus gros qu'il ne l'était en réalité . Avec au final, une réalisation de leur intention qui s'en trouve facilitée.

Et le "test des couleurs"

Voilà plus de 10 ans que Philippe Mathelet pratique cette méthode, véritable outil thérapeutique qui met en évidence les liens naturels qui existent entre les éléments qui colorent les minéraux et les métabolismes. En effet, les pierres sont colorées par des métaux qui font aussi fonctionner nos organes. Un choix de couleurs, au cours d'un protocole adapté, permet de définir l'harmonie naturelle d'un individu en décrivant qui il est et comment il fonctionne. L'expérience auprès de plus de 7000 personnes rencontrées confortent le résultat des études mentionnées ci-dessus. Combien de personnes déprimées aux "idées noires" a-t-il rencontré ? Il ne saurait le dire avec exactitude, mais toujours, dans ces situations, le choix et la perception des couleurs se sont trouvés difficiles, voire quelquefois incohérents. Comme si la personne avait du mal à voir ou distinguer la réalité des choses. Il a même fallu, quelquefois, demander à certaines personnes de de revenir quelques jours plus tard, après avoir commencé un nettoyage de l'organisme avec du soufre, du sel et quelques produits naturels. "Un corps sain, dans un esprit sain" dit l'adage, le second "Test des couleurs" s'avère toujours plus harmonieux et permet d'orienter la personne en la mettant sur le chemin du bien-être.



Test des couleurs - Nouvelle lithothérapie


Conclusion

Couleurs, émotions et chimie du vivant dont étroitement liées. L'observation de l'attirance d'une personne vers certaines couleurs est révélatrice d'une aspiration à modifier sa chimie intérieure afin de trouver son harmonie. Les couleurs peuvent nous aider à sortir de la déprime ou de la mauvaise affirmation de soi.

Alors quittons notre histoire en "noir et blanc" et soyons acteur du film de notre vie,

à condition qu'il soit en couleurs.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout