L' équilibre acido-basique - Première partie

Dernière mise à jour : 3 août


Définition de l'équilibre acido-basique

Une première notion s'impose, celle du pH

  • Le pH

L'eau pure est composée de 2 atomes d'hydrogène pour un atome d'oxygène. Une infime partie de ces molécules d'eau sont dissociées en ions H+ (acide) et OH- (alcalins) en quantités égales. Ce milieu est dit "neutre".

Copyright : TheChimist - CC BY-SA 4.0


Chimiquement, les acides libèrent des ions hydrogène (H+), les bases quant à elles captent les ions hydrogènes. Cette capacité à libérer des ions hydrogène sera mesurée par une échelle, allant de 0,(milieu extrêmement saturé en ions H+ (donc acide) à 14 (alcalinité la plus grande). Cette capacité se nomme pH pour potentiel hydrogène.

  • Les acides forts et faibles

A l'état d'équilibre, un acide est lié à une base. Un acide est dit faible lorsqu'il se combine à une base dans une liaison faible. Il est dit fort lorsque sa liaison à une base est stable et dans ce cas, il est plus difficile à neutraliser et à éliminer de l'organisme. Les acides forts non volatiles proviennent principalement des protéines animales (acide urique, sulfurique, phosphorique...). Ils sont neutralisés par le foie et éliminés par les reins moyennant un travail important . Les acides faibles volatils, avant tout d'origine végétale( hydrate de carbone et protéines végétales) sont l'acide citrique, oxalique, pyruvique, acétylacétique... Une fois oxydés, ils sont éliminés sous forme gazeuse par les poumons en vapeur d'eau et gaz carbonique. Lorsque l'organisme veut intensifier l'élimination des acides volatils, il augmente les échanges respiratoires. Dans un milieu acide qui fournit des ions H+, un acide faible subit une protonation, c'est à dire qu'il reçoit des ions H+ Dans un milieu basique, un acide faible donne des protons, on parle alors de déprotonation.

  • pH et physiologie

Les variations de pH d'un organe à un autre permettent la réalisation des activités enzymatiques.

Les sécrétions de ces enzymes ne sont possibles qu'à un niveau de pH précis. On aura donc des pH différents selon les organes, systèmes et tissus concernés. Les sucs pancréatiques seront alcalins, entre 7.5 et 8.8 alors que le suc gastrique sera acide, dans une fourchette de 1.6 à 3.2 par exemple.

Le terrain acide

Le terrain de l'organisme s'acidifie du fait de notre mode de vie et de notre alimentation. Il peut arriver que nos capacités de neutralisation et d'élimination des acides soient débordées. Certaines approches en matière de nutrition et naturopathie distinguent 3 grands groupes d'aliments:

  • Les aliments acidifiants ou producteurs d'acides

Ils produisent des acides du fait de leurs transformations digestives ou de leurs utilisations cellulaires. Indispensables pour notre équilibre, ils ne doivent toutefois pas être consommés en excès.

  • Les aliments acides

Ils sont riches en acide et auront un effet alcalinisant chez ceux qui peuvent les oxyder facilement et un effet acidifiant dans le cas contraire, chez les personnes présentant une faiblesse.

  • Les aliments basiques

Ils sont riches en bases alcalinisantes. Cette distinction a le mérite d'exister et peut être utile pour mieux régler son alimentation en cas de trouble. Elle trouve cependant ses limites très rapidement car, un repas est composé d'aliments de nature très différentes, et on ne sait pas quel est le niveau d'acidité lorsque sont consommés des produits acides mélangés à d'autres alcalins ou acidifiants. D'ailleurs, les aliments au pH supérieur à 7 sont très rares. Il convient donc de ne pas se focaliser sur les tableaux des aliments, les choses ne sont malheureusement pas si simples...

L'acidose tissulaire

Le fonctionnement du corps humain est générateur d'acides sans lesquels la vie ne serait pas possible. Mais, si la capacité de neutralisation et d'élimination de l'organisme est débordée, on peut assister à une surcharge acide des tissus, on parle alors d'acidose. Nous verrons dans la seconde partie de ce dossier ce qui se cache réellement derrière ce terme.


L'élimination des acides accumulés

Pour aider l'organisme dans ses fonctions de neutralisation et d'élimination, on peut relancer le drainage de ses émonctoires( foie, reins, peau, poumons) et oxygéner les tissus. L'exercice physique, la respiration, la sudation et le drainage foie- reins offrent beaucoup d'avantages. Mais au delà des phénomènes de mode au sein des pratiques en médecine alternative et complémentaires, l'équilibre acido-basique est souvent galvaudé par ignorance de son fonctionnement précis. Il convient alors d'approfondir le sujet et de faire tomber les mythes et fictions qui l'accompagnent en rétablissant la vérité à son sujet.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout