Probiotiques : à chacun sa vérité

Dernière mise à jour : il y a 4 jours


Dans la recherche du bien-être et de l'amélioration de sa santé, il est indispensable de soutenir ses intestins. Trouver des bactéries bénéfiques pour sa santé est donc utile. Refusé pendant longtemps par la médecine officielle mais adulé par les naturopathes, les ferments lactiques ont le vent en poupe et occupent le devant de la scène. La médecine allopathique y vient d'ailleurs progressivement.

  • Mais comment y voir clair et que se cache-t-il derrière les différentes appellations utilisées?

  • Comment choisir face à l'offre pléthorique?

  • Quelle efficacité et suivant quels critères?

  • Chaque laboratoire y va de sa vérité, vous trouverez ci-après des informations utiles vous permettant d'affiner votre jugement.

Probiotiques et prébiotiques

Le corps possède une arme importante pour se protéger et se défendre : l'intestin et sa flore intestinale. Une partie importante des défenses naturelles est concentrée au niveau de l'intestin. Celui-ci joue un rôle actif dans la protection et le maintien d'un corps sain. Véritable "deuxième cerveau", l'intestin est une source d'équilibre et de santé. Maintenir et préserver une flore intestinale saine est donc nécessaire pour une bonne santé. Mais de multiples facteurs peuvent perturber l'équilibre intestinal entrainant ainsi un affaiblissement des défenses de l'organisme. Les probiotiques sont des bactéries amies de l'intestin qui contribuent à réensemencer ceux-ci, à digérer les aliments et empêcher la prolifération des micro-organismes nuisibles. Ils renforcent l'immunité car l'intestin est le siège de la grande majorité des cellules immunitaires (près de 70%). Les prébiotiques sont les aliments des probiotiques ou plus exactement leur engrais. On les retrouve en plus ou moins grande quantité dans les fruits et légumes.

L'objectif des traitements

Certains thérapeutes orienteront leur patient de manière différente selon la problématique à résoudre :

  • troubles du transit( constipation, diarrhées...),

  • troubles digestifs ( nausée, ballonnements...),

  • troubles immunitaires.

IMPORTANT A SAVOIR : Chaque personne a sa propre flore intestinale qui se rééquilibrera de façon unique, ce qui implique une "réceptivité" particulière aux différents produits achetés.


L'efficacité des traitements

  • Chacun y va de sa vérité et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'efficacité fait débat. Passons en revue les points les plus importants : si une bactérie probiotique est identifiée par son genre, son espèce et sa souche, seule cette dernière permet de prouver son intérêt pour l'homme, compte tenu des études scientifiques qui leur ont été consacrées ;

  • un apport minimal d'un milliard de bactéries par jour est nécessaire ;

  • Prise à jeun ou en cours des repas? Chaque laboratoire y va de sa préconisation, mais les laboratoires qui recommandent la prise de probiotiques en cours de repas ne donnent aucunes explications sur le motif de cette prise. Or, il faut savoir que les sucs gastriques détruisent jusqu'à 90% des bactéries. En cas de prise pendant un repas, combien de bactéries franchissent la barrière gastrique pour se retrouver dans l'intestin? Silence radio de la part des fournisseurs... ; Quelle est l'enthéro-adhérence du produit ? C'est-à-dire sa capacité de résistance dans l'organisme et sa potentialité à se fixer sur les parois de l'intestin. La grande majorité des laboratoires est muette à ce sujet, pourquoi ? Par volonté de cacher un secret de fabrication ou pour dissimuler une situation peu flatteuse? Quel sera le nombre de bactéries à péremption du produit ? Là aussi, le silence règne et aucunes informations ne filtrent des laboratoires

  • Probiotiques seuls ou associés à des plantes ? L'association de probiotiques avec des plantes donnent d'excellents résultats notamment lorsqu'il s'agit de réparer les intestins malmenés (diverticules, maladies de Crohn, maladie cœliaque). Pour autant, certains laboratoires le déconseillent totalement, sans apporter d'arguments tangibles au débat.


Nos conseils pour bien choisir


  • Chaque individu disposant de sa propre flore intestinale, seule une expérimentation personnelle vous permettra de trouver la formule qui vous convient ;

  • Choisissez des souches connues et documentées scientifiquement ;

  • Optez pour un apport minimum de bactéries ;

  • Utilisez de préférence des formules alliant plusieurs souches de probiotiques à des prébiotiques qui viendront les nourrir et améliorer l'efficacité du produit ;

  • Prenez vos probiotiques sur un estomac vide, à jeun, 1/2 heure avant repas ou 5 heures après ;

  • Privilégiez les produits offrant une forte entéro-adhérence ;

  • La restauration d'un "terrain" fragilisé nécessite d'inscrire la prise de ferments lactiques sur une durée d'environ 2 mois au minimum.

Nous avons sélectionné pour vous

FLORIL Une formule inédite pour votre flore intestinale, composé de 4 composants naturels :

  • 5 souches de probiotiques à entéro-adhérence de 71% ;

  • prébiotiques Fructo-oligo-saccharides à chaines courtes ;

  • Chlorella aux vertus détoxifiantes, riche en chlorophylle, vitamines et protéines ;

  • extrait sec de chlorella (CGF) qui provient du noyau des meilleures cellules de Chlorella. Le CGF agit comme prébiotique et favorise la reproduction et la multiplication des bonnes bactéries de l'intestin. Le CGF facilite le métabolisme et va multiplier par 4 les bactéries présentes dans la gélule, soit un apport de 12 milliards par gélule.

Floril est un complément alimentaire de "terrain" et sa première utilisation doit se poursuivre sur 6 semaines minimum. Sa gélule gastro-résistante le rend efficace en cas de: digestions difficiles, ballonnements, transit perturbé, gaz, mauvaise haleine, traitements médicaux lourds, mauvaise assimilation des nutriments, faiblesse générale

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout