La respiration de l'eau


Une petite publication destinée à compléter le dossier sur l'eau. On connaît tous l'importance de l'eau pour la vie mais il n'en demeure pas moins que sa vision est loin d'être complète. À la lumière de la physique quantique, l'eau n'a pas fini de nous révéler tous ses secrets...


La rosée pour illustrer les domaines de cohérence

L'évaporation et le refroidissement de l'eau au lever du jour ralentit la course des molécules d'eau. Ces molécules étant très proches les unes des autres, il se produit entre elles un échange d'ondes. Ces molécules oscillantes entrent en contact avec les surfaces des plantes et objets et vont se trouver stabilisées en formant ce que l'on nomme un domaine de cohérence. Ce phénomène provient de la relation entre l'eau et le vide car l'eau est capable de tirer de l'énergie du vide et cette vibration constitue la cohérence.


Eau cohérente et incohérente dans l'organisme

La physique et la chimie quantique ont permis de mettre en évidence l'énergie de l'eau tirée du vide. On peut même la mesurer et analyser les différences entre l'eau cohérente et l'eau incohérente. L'eau cohérente est électronégative et à la frontière entre l'eau cohérente et l'eau incohérente, celle-ci autrement nommée "eau libre" sera chargée positivement. L'eau cohérente fournit un réservoir d'électrons disponibles pour des réactions électro-chimiques qui seront à la base de la synthèse des molécules de la vie. Restait à trouver comment l'eau est capable de tirer suffisamment d'énergie pour engendrer la vie sous toutes ses formes et comment l'eau se régénère ?


La respiration de l'eau

Lorsqu'une molécule d'eau absorbe une onde, elle passe à un état de plus haute énergie. Elle se trouve alors dans un état plus instable la conduisant à ré-émettre l'onde pour retrouver son état initial. Des savants russes ont pu enregistrer cette émission à condition que l'eau absorbe le rayonnement. Ils ont ainsi pu démontrer que l'eau est sensible à l'électromagnétisme et ressent les cycles cosmiques (éclipse lunaire, équinoxes, cycle solaire...) Travaillant sur le cycle de la respiration cellulaire phénomène d'oxydoréduction permettant de réduire l'oxygène en eau, les chercheurs ont mis en évidence les phénomènes suivants :

  • l'eau, sous l'effet de réactions d'oxydoréduction, se transforme et passe du stade de cohérence au stade d'eau incohérente,

  • les radiations de l'environnement "rechargent" l'eau et lui permette de passer d'eau incohérente à eau cohérente,

  • l'eau cohérente présente des caractéristiques bien définies et différentes de celles de l'eau libre notamment une différence de potentiel et la capacité de "se nourrir" de l'électromagnétisme ambiant.

En fait, l'eau respire !


Autres spécificités de l'eau

Outre sa "respiration", l'eau présente deux capacités remarquables en lien avec la fameuse liaison hydrogène : L'autoprotolyse et l'auto-hydrolyse.


L'autoprotolyse de l'eau

Certaines molécules d'eau, en l'absence de tout oxydant ou réducteur, peuvent briser une liaison O-H selon le schéma H-O-H → H-O-+H+ Cette réaction est à la base de la notion du pH qui peut s'écrire suivant la formule suivante : 2H2OH3O+ + OH-


L'auto-Electrolyse de l'eau

De la même manière, certaines molécules d'eau peuvent générer une réaction inverse de la synthèse de l'eau, réaction à l'origine du potentiel rédox de l'eau nommé rH2 selon la formule suivante : 2H2O → 2H2+O2


Les différentes eaux du corps humain

3 types d'eau se trouvent au sein de notre organisme :

  1. L'eau liquide qui se trouve dans le plasma sanguin et la lymphe.

  2. L'eau cohérente nommée également morphogénique, existant sous forme de couches d'hydratation et qui se trouve à l'intérieur de la cellule. Cette eau ne peut pas être liquide, ni solide, ni gazeuse.

  3. L'eau extra-cellulaire, présentant une structure différente se rapprochant plus de celle des biofilms bactériens.



Conclusion

L'eau n'a pas fini de nous révéler ses secrets et son étude sous l'angle de la physique quantique ouvre de nouvelles et importantes perspectives. Entre le vide et la matière se nouent d'étroites relations permettant à l'eau de devenir un véhicule de l'information. Cette capacité de mémoire peut certainement expliquer un grand nombre de phénomènes au rang desquels on peut citer l'homéopathie, les fleurs de Bach, le magnétisme, la radiesthésie. On pourrait ainsi rêver à une nouvelle médecine, tant curative que préventive, une médecine de l'information où l'eau jouerait un rôle de premier plan. Reste à souhaiter que les budgets de la recherche médicale s'orientent dans cette direction mais, ceci reste une autre histoire...


Sources documentaires

  • Conférences du professeur Marc Henry

  • Formations de Sylvie Henry Réant, ingénieur en physique et chimie quantique

www.aton-atl.com

  • Article de la revue Effervesciences N°114 septembre et octobre 2017, signé Sylvie Henry Réant


5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout